chargement…

Choisir un prestataire application BlackBerry

Comment choisir un prestataire application BlackBerry

prestataire application blackberryLe prestataire application BlackBerry se doit d’être expert en création d’applications pour mobiles, tout comme pour les réalisations pour l’iPhone et assimilés telle que la tablette iPad et les divers terminaux mobiles sous BlackBerry bien évidemment. En effet, ses connaissances en développement sont spécifiques à ce type de terminal. Il doit respecter certaines règles de l’art tant pour la programmation des fonctionnalités souhaitées que pour l’ergonomie propre à ces outils. En outre, il doit tenir compte de leur fonctionnement particulier, même s’il est proche de celui d’un ordinateur de bureau ou portable, notamment par une prise en compte des événements et du partage des ressources.

De l’importance préalable du cahier des charges

De prime abord plutôt rébarbatif pour certains, le cahier des charges est pourtant indispensable pour la bonne réalisation d’un projet Internet pour mobiles. On peut mettre en évidence deux intérêts immédiats de cette démarche :

  • Donner de la clarté et de la précision à votre demande. Bon nombre de prestataires application BlackBerry ou en informatique s’accordent à dire que la plupart des demandes ne sont pas explicites tant qu’il n’a pas été procédé par le demandeur à l’analyse des besoins et des démarches à accomplir. Beaucoup de donneurs d’ordres se contentent d’expriment leur demande par un résumé souvent peu explicite et pas assez mûri. Et peu sont capables de décrire les raisons et la finalité de leur demande et encore moins les détails de fonctionnement souhaités, le principe de mise en oeuvre ou encore les interactions indispensables avec les composants du matériel ou, bien souvent,  les nécessaires ressources externes indispensables comme la connexion à une base de données par exemple. C’est donc au prestataire application BlackBerry de mettre en avant ces éléments, avec un résultat bien souvent aléatoire et les déboires inévitables qui s’en suivent. Non pas que le prestataire n’a pas la compétence, mais il ne peut tout deviner et c’est parfois en cours de réalisation qu’apparaissent des choix qui peuvent changer du tout au tout son intervention.

 

  • Mieux définir les compétences recherchées. Quel peut être l’avantage de présenter une demande de gestion de stock, par exemple, même minimaliste, à un prestataire qui n’en a jamais réalisé, voire ignore quels en sont les tenants et aboutissants ? S’il est consciencieux, il devra d’abord s’enquérir de pratiques et caractéristiques liées à ce genre de tâches, et de la même façon s’assurer de comprendre votre propre pratique… Son devis sera donc établi en conséquences, et le prestataire, malgré sa bonne volonté, risque de passer à côté de particularités essentielles, etc. On saisira vite que, outre les compétences de développeur, le prestataire application BlackBerry devra présenter une expérience du même type que l’application BlackBerry projetée, sinon proche et que c’est en cela que la définition exacte de vos besoins au sein d’un contexte qui est le votre, pourra vous aider à faire le tri.

Il est aussi possible de s’orienter vers une solution consistant à confier la réalisation du cahier des charges au prestataire lui-même, et c’est une solution souvent proposée par les prestataires. Elle a ses avantages et inconvénients. Si le principal avantage que l’on peut y voir a priori, c’est de se libérer de la tâche, on réalise très vite que cela est faux. En effet, quelles que soient ses compétences, le prestataire application BlackBerry devra vous solliciter (vous ou vos collaborateurs) assez fréquemment afin de prendre connaissance des informations qui lui seront nécessaires, d’où une perte de temps (réunions, rendez-vous, recherches…), et en conséquence une augmentation de la facture. Il y a aussi le risque que le prestataire opte pour des solutions plus coûteuses ou mal adaptées si vous n’avez pas la capacité de vérifier les choix et leur logique par la connaissance approfondie du projet que la réalisation préalable du cahier des charges vous aurait apportée.

Si vous ne disposez pas des ressources suffisantes en interne, une solution confortable consiste à faire réaliser le cahier des charges par un tiers indépendant du prestataire.

Diffusion de votre demande de prestataire application BlackBerry

À partir des éléments principaux de votre cahier des charges, il est possible maintenant de diffuser votre appel d’offres. Pour atteindre les prestataires, vous pouvez faire appel à une liste de prestataires déjà connus, à des prestataires dont une réalisation a été repérée sur une autre application BlackBerry et aussi de diffuser votre appel d’offres sur un site spécialisé tel que 123PRESTA.COM.

Le choix final de votre prestataire application BlackBerry

Lorsque l’on a collecté les réponses pertinentes, il est préférable de les réduire à 4 ou 5 candidatures parmi celles qui correspondent le mieux à vos critères principaux.

La phase suivante consiste à rassembler les éléments propres aux prestataires, à leur entreprise et leurs réalisations, de façon à cerner à qui l’on a affaire. Examiner surtout les projets semblables qu’ils ont pu réaliser et leurs méthodes de travail, et, surtout, comment ils projettent la mise en place de votre demande. Au mieux, certains sauront vous proposer quelques adaptations ou fonctionnalités ou bien mettront en évidence des paramètres auxquels vous n’avez pas pensé, c’est un critère témoignant de l’intérêt qu’ils portent à votre projet et de leur professionnalisme… À ce stade, l’utilisation d’une grille d’analyse que vous pouvez préparer à l’aide du cahier des charges (dont voici encore l’intérêt) vous permettra d’y positionner chaque prestataire application BlackBerry.

Le site livresblancs.prestataires.com vous propose un cahier des charges pour application BlackBerry adaptable à vos critères et qui vous permettra de formaliser votre demande à soumettre auprès d’un prestataire application BlackBerry.

 

Choisir un prestataire application BlackBerry

Temps de lire : 3 min
0